Terre des Hommes

Pour le droit à vivre dignes

Nos actions

TogoPays
Paix, justice et institutions efficacesNos causes
Projets de terrainType de projet
◂ Retour à la liste des actions

Togo – Lutter contre la pauvreté et l’exclusion en milieu rural

Accompagner les comités villageois de développement

Partenaire local

Action sud a pour objet l’appui aux initiatives locales de développement à la base contre la fragilité et  » l’inaction ” des couches sociales les plus pauvres en :

⇒ s’engageant avec elles dans une démarche participative de formation et d’apprentissage devant favoriser l’émergence de dynamiques communautaires capables de porter des initiatives de réduction de la pauvreté et d´accès au développement ;

⇒ faisant d’elles des citoyens éveillés et des forces de proposition incontournables dans les politiques locales de développement.

Principaux domaines d’intervention :

⇒ L’organisation des synergies locales  par le renforcement des structures communautaires, le développement de mécanismes de concertation et de dialogue avec les pouvoirs publics, le plaidoyer sur les droits économiques, sociaux et culturels ;

⇒ Le développement de la micro-entreprise des femmes et des jeunes par l’accompagnement technique de micro-projets économiques générateurs de revenus (maraichage, artisanat, élevage domestique) ;

⇒ Le travail en réseau de promotion et protection des droits sociaux, économiques et culturels (DESC).

Contexte

Depuis août 2013, Terre des Hommes France, en partenariat avec l’ONG togolaise Action sud, a lancé le projet Itiessi (qui signifie « il est temps ») dans la Préfecture de l’Amou dans le centre du pays (région des Plateaux). Dans une région marginalisée par l’État, TdHF et Action Sud ont su poser les bases d’un programme de participation citoyenne pour le développement local auprès d’une population villageoise solidaire et enthousiaste.

La préfecture de l’Amou se situe dans une région riche en ressources naturelles comme le sable ou le gravier. Bien que les terres des Plateaux n’appartiennent pas à l’État, les produits du sous-sol, en sont eux la propriété. La majorité des villageois vit donc au jour le jour et les cultures agricoles, majoritaires, restent uniquement un moyen de subsistance. Beaucoup de villageois partent alors vers les pays voisins (Ghana, Nigéria), notamment les plus jeunes, qui représentent environ 30% des migrants. Et quand ils ne quittent pas le pays, ces jeunes, fortement touchés par le chômage, tentent de fuir leur réalité dans l’alcool et la consommation de drogues. Pour les besoins de base, comme l’accès à l’eau, à la santé, l’électricité, l’assainissement ou l’éducation, les difficultés se font sentir dans la plupart des villages.

Principales causes de vulnérabilité des populations vivant dans ces villages :

• Les faibles revenus des ménages (manger 3 fois par jour, se soigner et assurer la scolarité des enfants sont des problèmes permanents) ;
• Des faibles capacités de production agricole et artisanale ;
• Des problèmes d’accès à l’eau, à la santé, etc. ;
• Des problèmes d’éducation ;
• Des obstacles à l’initiative d’auto-emploi chez les jeunes.

Objectif

⇒ Lutter contre la pauvreté et l’exclusion en milieu rural au Togo :
Le projet « Itiessi » vise à ce que les villageois deviennent acteurs de l’amélioration de leurs conditions de vie. Il repose sur un processus d’apprentissage progressif et de mobilisation des populations à défendre leurs droits (logement, travail, santé, éducation,etc.). Pour ce faire, l’équipe d’Action sud s’appuie sur les Comités Villageois de Développement (CVD).

Activités

⇒ Formation et accompagnement des Comités Villageois de Développement* (CVD) ;

⇒ Renforcement des capacités de la population (notamment en établissement scolaire) : sensibilisation et formation sur leurs droits économique, sociaux et culturels ;

⇒ Mise en œuvre d’initiatives socio-économiques par l’élaboration participative de Plan d’Action Villageois (PAV).

Action sud travaille avec les Comités Villageois de Développement (CVD) pour identifier les difficultés locales et proposer des micro-projets permettant d’y remédier. Le CVD est un organe participatif, composé de citoyens, qui gère localement les problèmes relatifs à l’eau, la santé, l’assainissement, l’éducation, etc. : construction de latrines et de points d’eau publics, installation de plateformes multi-fonctionnelles, réfection ou édification d’écoles, etc.

 

Télécharger la fiche détaillée du projet

 

Informations complétementaires

Responsable du projet: Claire De Grave-Basset

Partenaire(s): Action Sud

Situation de l'action: En cours

Nous contacter:

tdhf@terredeshommes.fr

Partager avec
Email to someoneShare on FacebookGoogle+Tweet about this on Twittershare on Tumblr