Peuples amazoniens FOSPA

Foro Social Pan Amazonico

Les populations autochtones constituent au moins 5 000 groupes humains et représentent 370 millions de personnes qui vivent dans plus de 70 pays. Pourtant, elles comptent parmi les groupes humains les plus défavorisés dans le monde. Exclues des processus décisionnels, bon nombre sont marginalisées, exploitées, assimilées par la force et soumises à la répression, à la torture et au meurtre lorsqu’elles défendent leurs droits. Elles ainsi en première ligne de la violence que génèrent les activités d’extraction et de l’abandon des États. C’est pourquoi elles sont au cœur de plusieurs de nos projets, notamment au Pérou, en Colombie et au Guatemala.

Le 29 juin 2006, le Conseil des droits de l’Homme a adopté la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, qui sert de cadre à la législation internationale et établit les droits individuels et collectifs des peuples autochtones. À l’occasion de la Journée Mondiale des Populations Autochtones, retrouvez une déclaration inter-agences des Nations unies :

 

“Nous le Groupe de soutien inter-agences sur les problématiques des populations autochtones, représentant plus de 40 institutions des Nations Unies et d’autres organisations internationales souhaitons, à l’occasion de la Journée Mondiale des Populations Autochtones féliciter les populations autochtones et les institutions partout dans le monde pour cette étape importante.

Le thème de cette journée : « Dixième anniversaire de la Déclaration des Nations unies sur les Droits des Populations Autochtones » offre l’occasion de réfléchir et d’examiner les réussites, les leçons apprises et les défis restants, alors que nous maintenons nos efforts pour renforcer la protection et la promotion des droits des peuples autochtones.

Fruits de ces efforts, aujourd’hui, les droits contenus dans la Déclaration constituent les standards minimum pour la survie, la dignité, le bien-être et les droits des populations indigènes du monde. Bénéficiant d’un soutien large, ces droits comprennent le droit à l’auto-détermination et, dans l’exercice de ce droit, le droit à l’autonomie et l’autogouvernement sur des sujets relatifs à leurs affaires internes et locales ; le droit au développement ; le droit à la santé ; le droit de participer aux processus de décisions et d’être consultés pour les mesures administratives et législatives qui pourrait affecter directement les populations autochtones ; le droit aux terres, aux territoires et aux ressources ; le droit de maintenir, contrôler, protéger et développer leur héritage culturel, (…) ; le droit à vivre libres, en paix et en sécurité. (…)

Alors que les peuples autochtones ont fait des progrès significatifs dans le plaidoyer pour leurs droits sur les scènes internationale et régionale, la mise en place de la Déclaration est entravée par l’exclusion et la vulnérabilité persistante, en particulier parmi les femmes, les enfants, les jeunes et autochtones en situation de handicaps. L’Agenda pour le Développement Durable 2030 fournit une opportunité unique de placer les populations autochtones au centre du développement en tant de détenteurs de droits et acteurs du changement. (…) La décision de l’Assemblée générale des Nations unies de proclamer 2019 année internationale des langues autochtones représente une opportunité unique d’attirer l’attention sur la perte critique des langues autochtone et le besoin urgent de préserver, revitaliser et promouvoir les langues autochtones.

Faire des progrès dans la réalisation des objectifs de l’Agenda 2030 et la Déclaration requerra des investissements significatifs dans la construction de mécanismes et de procédures forts pour une participation significative des populations autochtones. Cela est nécessaire pour assurer que les politiques publiques, la législation et les plans de développement prennent les priorités et les inquiétudes des populations autochtones en compte. (…)

En travaillant ensemble, nous pouvons contribuer à la mise en place effective de la Déclaration et à travers cela, provoquer un changement transformateur dans la vie de toutes les populations autochtones. »

 

Vous pouvez retrouver l’intégralité de la Déclaration (en anglais), ainsi que tous les détails sur nos projets.