Des couloirs surs et légaux vers l’Europe sont nécessaires après la tragédie du 2 février en Méditerranée.

– Bruxelles, 2 février 2018 –

Des tragédies comme le dernier naufrage au large des côtes libyennes ne cesseront pas tant que des couloirs légaux et surs vers l’Europe ne seront pas ouverts aux réfugiés et aux migrants, selon l’organisation Terre des Hommes.

Delphine Moralis, Secrétaire Générale de la fédération internationale de Terre des Hommes déclare :

« Ces tragédies en Méditerranée n’ont aucun sens et peuvent être évitées, on n’a pas le droit de les laisser se reproduire encore et encore. En accueillant, en Europe, un certain nombre de personnes parmi les plus vulnérables du monde par des moyens légaux et surs, l’Union Européenne peut mettre fin à l’inhumanité récurrente à ses frontières.

En ouvrant des couloirs surs et légaux, les migrants n’auraient pas à s’en remettre à des trafiquants pour leur sécurité. On empêcherait ceux qui entreprennent le voyage – et parmi eux, beaucoup d’enfants– de s’échouer sur les plages de la Méditerranée. On leur donnerait le respect et la dignité auxquels ils ont droit ».


Pour plus d’infos, contacter :

Paul Creeney : 32 (0) 465 946 509

paul.creeney@terredeshommes.org

 

Note :

> Ce communiqué de presse fait suite à l’annonce de près de 90 migrants morts dans un naufrage au large des côtes libyennes le 2 février 2018

> Terre des Hommes est une organisation internationale qui travaille à la protection des enfants et à la promotion de leurs droits. Nos projets viennent en aide à 8 millions de personnes dans 67 pays.

Picture: Gilets de sauvetage utilisés par les migrants et réfugiés. ©Tdh/Karl Mancini