Terre des Hommes

Pour le droit à vivre dignes

Notre histoire

La solidarité, moteur du mouvement Terre des Hommes

En 1960, Edmond Kaiser, ancien résistant français, crée le mouvement Terre des Hommes à Lausanne. Il inscrit cette action dans la continuité d’un engagement consacré à la solidarité à l’égard des personnes en détresse sociale. Trois ans plus tard, en 1963, l’association Terre des Hommes France voit le jour à Marseille.

C’est le début d’une aventure humaine et sociale vouée dans un premier temps à la protection des enfants victimes de la guerre.

L’évolution vers la lutte contre les injustices et les inégalités

Dans les années 1970, l’association se positionne pour des actions structurelles de lutte contre la pauvreté en ciblant les causes de la pauvreté, des injustices et des inégalités qui entraînent les situations d’abandon, de rejet ou d’exclusion sociale. De manière plus large, Terre des Hommes France oriente sa réflexion sur le droit des peuples et les conditions de vie des êtres humains.

Au début des années 1990, cette réflexion conduit l’association à recentrer son action en faveur du respect des droits humains et plus particulièrement des droits économiques, sociaux et culturels.

L’histoire de Terre des Hommes France, c’est donc aussi celle d’un long cheminement vers le positionnement spécifique pour une solidarité internationale active axée sur l’application des droits économiques, sociaux et culturels, une approche alors inédite d’émancipation et d’épanouissement dans l’autonomie des populations démunies, approche permettant aux populations de vivre dignement.

50 ans après sa création, Terre des Hommes France poursuit son action de promotion et de protection des droits économiques, sociaux et culturels grâce à la mobilisation de ses adhérents et à la générosité de ses donateurs, conscients que dans un grand nombre de pays les droits humains, et notamment les droits sociaux, sont trop souvent bafoués.

Suivant : Engagement bénévole

Partager avec
Email to someoneShare on FacebookGoogle+Tweet about this on Twittershare on Tumblr