Terre des Hommes a été nommé membre fondateur d’un nouveau conseil consultatif sur les droits de l’Homme créé par la FIFA.

Lancé aujourd’hui par l’organe directeur du football mondial, le conseil d’administration a été créé suite aux recommandations d’un rapport indépendant publié en avril 2016 par John Ruggie, professeur à Harvard. Il sera composé de huit experts internationaux, de l’ONU et de la société civile mais aussi de syndicats et d’entreprises. La FIFA a mandaté Ruggie et son équipe afin de fournir le rapport après avoir été critiquée pour son approche des droits de l’Homme, par exemple en ce qui concerne le traitement des travailleurs migrants lors des préparatifs de la finale de la Coupe du monde de 2022 au Qatar.

Dans son rôle de réseau international qui développe des projets visant à améliorer les conditions de vie des enfants défavorisés et à promouvoir leurs droits, Terre des Hommes fournira à la FIFA une expertise essentielle dans le domaine de la protection de l’enfant, de façon indépendante et non rémunérée. La campagne «Children Win» se concentre sur l’impact des méga-événements sportifs (MES) sur les jeunes et leurs familles et a fait du lobbying auprès – et plus récemment, a travaillé aux cotés – de la FIFA, de l’UEFA et du CIO sur l’impact et l’héritage des grands événements.

Ignacio Packer, secrétaire général de Terre des Hommes, siégera au conseil, qui se réunira deux fois par an, à compter du 13 mars, et publiera ses recommandations à la FIFA après chaque réunion.

Il a dit : « Nous nous félicitons que la FIFA prenne des mesures importantes pour intégrer les considérations relatives aux droits de l’homme dans les processus d’appel d’offres et de sélection des méga-événements. En se joignant au conseil consultatif des droits de l’Homme, Terre des Hommes fournira, de manière indépendante, son expertise en matière de droits de l’Homme et plus particulièrement les droits de l’enfant à traiter dans les opérations de la FIFA.

Cependant, Terre des Hommes restera vigilant sur l’efficacité de ce nouveau mécanisme et sur la mise en œuvre des vérifications nécessaires en matière de droits de l’Homme et des droits de l’enfant au sein de la FIFA.

Les membres actuels du conseil, choisis en fonction de leur expertise en matière de droits de l’homme, sont (par ordre alphabétique) :

• William Anderson (Adidas)

• Rachel Davis (Shift)

• Ignacio Packer (Terre des Hommes)

• Sylvia Schenk (Transparency International Allemagne)

• Theo van Seggelen (FIFPro)

• Lene Wendland (Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme)

• Brent Wilton (Coca-Cola)

• Ambet Yuson (Internationale du Bâtiment et du Bois)

Le secrétaire général de la FIFA, Fatma Samoura, a déclaré: « Le travail de ce conseil consultatif est une autre étape importante vers la consolidation de nos efforts pour respecter nos engagements en matière de droits humains. Nous sommes très heureux d’avoir un groupe d’experts de renom qui nous apporteront leur expertise et nous mettront au défi là où ils croient que nous devons nous améliorer. C’est le premier conseil consultatif de ce genre, toutes fédérations sportives confondues, et nous attendons avec impatience le travail novateur que nous entreprendrons conjointement.

Ruggie et son équipe ont été chargés de définir ce que signifie pour la FIFA « intégrer le respect des droits de l’Homme dans ses opérations mondiales ».

Après que le rapport ait été publié, son auteur a conclu que, si la FIFA n’est ni « responsable » ni « cause première » des problèmes, l’organe directeur « doit user de son influence pour faire face à ces risques comme elles le ferait pour mener ses intérêts commerciaux « .

Ruggie a ajouté : « ce qui est nécessaire c’est un changement culturel qui doit affecter tout ce que la FIFA fait et comment elle le fait. »


⇒ Pour les interviews, veuillez contacter le Chef de la campagne Marc Joly au + 41-78-763-08-15 (portable) ou marc.joly@terredeshommes.org

⇒ Pour en savoir plus sur la campagne  » Children Win « , visitez le site www.childrenwin.org ou suivez @ChildrenWin sur Twitter.

⇒ Pour en savoir plus sur la Fédération internationale Terre des Hommes, visitez le site www.terredeshommes.org ou suivez @TerredesHommesI sur Twitter.