untitled

 

Bien commencer l’été ? Participer à l’Université d’été des mouvements sociaux et de la solidarité internationale à Besançon, du mercredi 6 au samedi 9 juillet 2016.

Ville natale de l’utopiste Charles Fourier et du visionnaire Victor Hugo, Besançon accueille cet événement. Il est organisé, en partenariat avec ATTAC, par le CRID et RECIDEV, Réseau Citoyenneté Développement qui regroupe une trentaine d’ONG franc-comtoises, dont la délégation du Doubs de Terre des Hommes France. Celle-ci sera heureuse de vous recevoir, de faciliter votre séjour et sa prolongation pour des vacances dans la région.

Pourquoi participer à cette Université d’été ?

Parce que c’est vivre une grande première nationale, où confluent pour une formation commune deux mouvements qui œuvrent pour les mêmes objectifs et se retrouvent souvent lors d’actions de terrain. C’est faire le plein de connaissances, d’idées, de rencontres, de découvertes et d’amitiés. C’est apporter votre part à la construction d’un monde nouveau, à une effervescence joyeuse.

Une Université d’été c’est quoi ?

Depuis 2000, le CRID1, Centre de recherche et d’information pour le développement, réseau d’associations non gouvernementales dont Terre des Hommes France est membre fondateur, organise tous les deux ans une Université d’été de la solidarité internationale (UESI) dans une région différente. Ces journées sont l’occasion, pour quiconque s’intéresse au sujet, de se former, s’informer, partager et débattre, de créer des synergies pour un développement solidaire au Nord comme au Sud.

Quelle est la spécificité de la 9e édition de cette manifestation ?

Cette année, pour la première fois, elle fusionne avec l’Université d’été d’Attac, prévue initialement en août et qui a été avancée au mois de juillet. Les deux organisations défendant les mêmes idées, il leur est apparu plus efficace d’unir leurs forces plutôt que d’organiser deux événements concurrentiels. C’est ce que souligne d’ailleurs la thématique de cette « Université d’été des mouvements sociaux et de la solidarité internationale » : Des utopies aux alternatives, agissons ensemble !

Qu’y fait-on ?

Lieu de débats et de formation à la fois théorique et pratique, conçue pour éviter le saupoudrage et permettre des regards croisés sur la problématique choisie par le participant entre : Climat/extractivisme, Économie/Finance, Commerce équitable, ECSI, Mobilisations citoyennes, Modèles alternatifs, Migrants/migrations, Palestine.

Chaque question est traitée en parallèle dans le cadre d’un module de 9 heures, coorganisé par cinq associations, qui se déroule sur les trois matinées. L’après-midi, un atelier de trois heures impliquant trois organisations permet de compléter son information ou de découvrir un autre enjeu.

L’Université d’été c’est aussi un bouillonnement qui explose lors des apéro-débats, concerts, parcours pédestres, jeux, théâtre, etc.

Que fait Terre des Hommes France ?

Elle fait partie du Comité de pilotage national, la délégation du Doubs du Comité de pilotage local (COPIL) qui organise l’événement :

Nous présentons un atelier, JEUNE SPORTIF ISOLÉ ÉTRANGER : CHANGEONS LES RÈGLES DU JEU !, le jeudi 7 juillet, avec deux associations partenaires : Foot Solidaire (pour la protection des jeunes joueurs de football) et ADJIE (Accompagnement et défense des jeunes isolés étrangers). Au cœur de l’actualité des grands événements sportifs, le Championnat d’Europe UEFA de football masculin (Euro 2016), Terre des Hommes France participe à la campagne de la Fédération internationale Terre des Hommes « Children win » contre l’exploitation des enfants dans ces grandes compétitions sportives. Il s’agit de dénoncer le recrutement abusif de mineurs avec des promesses d’avenir en or mais souvent sans lendemain, de sensibiliser le public à des pratiques scandaleuses, d’obtenir des grandes Fédérations sportives des garanties éthiques sur l’engagement des jeunes en formation. Des victimes témoigneront de leur parcours inacceptable.

Nous agissons également à côté de France Libertés – Fondation Danielle Mitterand, AITEC et France Amérique Latine dans la mise en œuvre de l’ATELIER: EXTRACTIVISME: ENJEUX ET RÉSISTANCES, le vendredi 8 juillet. Cet atelier mènera la réflexion critique sur l’explosion des activités dans le secteur des entreprises extractives et de leur infatigable croissance économique. Une croissance qui reste géographiquement et socialement inéquitable et dont la logique de marchandisation de la nature nourrit le terreau des inégalités et des conflits sociaux, ainsi que la destruction progressive de la biodiversité. Ces méga-projets viennent souvent mettre à mal les droits fondamentaux des populations voisines, au nom d’un progrès et un développement durable, dont les seuls bénéficiaires sont les multinationales sans qu’elles soient mises face à leurs responsabilités par les États. Il s’agira de montrer que des résistances aux méga-projets, porteuses d’alternatives au modèle d’extractivisme, existent. Et qu’il est possible de penser un autre usage de la terre, dans le respect du droit des populations à un environnement sain, du droit à l’eau, du droit à la santé, ou encore du droit à la consultation et au consentement préalables selon la vision des peuples autochtones. Les exemples de situations comme le cas Caimanes au Chili, où le droit à l’eau est menacé par les activités extractives de la mine Los Pelambres (présenté par France Libertés), ou le cas du Lot 192 au Pérou où le droit à la santé et à un environnement sains sont bafoués par l’Etat et l’entreprise pétrolière Pluspetrol (présenté par TdHF). Sans oublier les mouvements citoyens de contestation en Europe, contre la fracturation de la roche-mère dans l’exploration de Gaz et huiles de schiste.

Terre des Hommes France compte ainsi contribuer aux utopies porteuses d’alternatives aux côtés des acteurs des mouvements sociaux et citoyens du Sud et ceux du Nord présents à Besançon du 6 au 9 juillet 2016. Soyez des nôtres, inscrivez vous dès à présent !

En résonance à l’atelier « Jeune sportif isolé étranger : changeons les règles du jeu » , en lien avec la thématique de la migration, la délégation du Doubs de Terre des Hommes France vous invite également au vernissage de l’installation de Maud Riffay – EXIL.